STATUT DE LOUEUR EN MEUBLE PROFESSIONNEL LMP

 

Comparez 5 études gratuites en 1 seule demande !

 

 

DISPOSITIF FISCAL DEFISCALISATION STATUT LMP
Le statut de Loueur en Meublé Professionnel s'applique aux biens immobiliers loués meublés, qu'ils soient neufs ou anciens.
L'investisseur appartient à ce statut s'il perçoit plus de 23000 € bruts de loyers par an ou si ces derniers représentent plus de 50% des revenus globaux du contribuable ET s'il est inscrit au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). Dans le cas contraire (moins de 23000 € bruts de loyers par an ou non inscription au RCS), il a le statut Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP).
Tout comme le statut LMNP, le statut LMP se distingue par le fait qu'il n'est pas conçu dans l'optique d'une défiscalisation mais plutôt pour se constituer des revenus qui seront, eux, très largement défiscalisés. En effet, les revenus sont imposés dans la catégorie des BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) et bénéficient donc d'un abattement forfaitaire. Par ailleurs, 100% du prix d'acquisition du bien immobilier (hors terrain) est amortissable, ce qui permet une absence d'imposition sur les revenus perçus durant une période de 20 ans.
L'investisseur récupère la TVA après quelques mois (mais devra la reverser prorata temporis s'il conserve son bien moins de 20 ans) et les plus values sont exonérées d'impôt après 5 ans si les revenus étaient inférieurs à 250000 € TTC.
En cas de vente d'un bien, le nouvel acheteur peut lui aussi amortir 100% de la valeur du bien (hors terrain).
Par ailleurs, et contrairement au statut LMNP, les déficits dégagés par cette activité (autres qu'amortissements) sont imputables sur les autres revenus du contribuable.

 

 

CONTRIBUABLES CONCERNES PAR LA DEFISCALISATION STATUT LMP
Le dispositif fiscal LMP présente l'avantage de se constituer un patrimoine très faiblement imposable. Il permet également de préparer sa retraite. Enfin, si les loyers perçus sont supérieurs à 23000 € et si l'activité de LMP représente plus de 50% des revenus, les biens affectés à la location en meublé sont exclus de l'assiette de l'Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF).